Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau2

CIMEOS EA4177 - Laboratoire en Sciences de l'Information et de la Communication

Transition Socio-Ecologique, espaces publics et territoires

 

Co-responsables : Cyril Masselot et Gilles Brachotte

Descriptif

Les territoires, espaces spatialisés perçus, vécus ou imaginés, d’interactions humaines, sont traversés par des phénomènes info-communicationnels complexes qui transforment nos sociétés sur le plan écologique et social. Le vivre-ensemble s’en trouve bouleversé. Sur un plan plus général et épistémologique, la perspective de cet axe s’appuie sur le refus d’une approche paradigmatique des SIC et s’inscrit dans la discipline via les « objets concrets » : approche organisationnelle du territoire, de ses acteurs et des collectivités territoriales ; enjeux de la communication publique et politique dans les territoires et sur les réseaux sociaux ; rôle des TIC dans la reconfiguration de l’espace public et de la participation politique et citoyenne, ainsi que dans l’empowerment éco-citoyen ; approche communicationnelle des politiques territorialisées ; enjeux des interactions et de la symbolique dans des espaces urbains patrimonialisés ; diffusion et enjeux écologiques des pratiques culturelles.

Ainsi, l’ensemble de ces objets concrets info-communicationnels est positionné et analysé dans un contexte de transition socio-écologique située. Dans une perspective interdisciplinaire, les recherches de cet axe mobilisent des traditions théoriques et épistémologiques info-communicationnelles variées (intelligence territoriale, communication des organisations, sociologie des TIC, sémiologie et sémio-pragmatique, communication politique/publique et approche critique de l’espace public, anthropologie de la communication, etc.) dont le dialogue est rendu nécessaire par le poids sans cesse croissant de la demande sociale (collectivité territoriale, entreprises privées/publiques de la sphère capitalistique comme de l’économie sociale et solidaire, administration, tiers secteurs / association).

Sur un plan méthodologique, l’axe revendique une approche plurielle des terrains, articulant les angles tout en discutant systématiquement les adéquations-inadéquations entre les traditions épistémologiques liées.

Université de Bourgogne